Venez découvrir l’exposition « Étoffes et Littérature. Les textiles dans la littérature au XIXe siècle » à la Maison de Chateaubriand du 22 janvier au 24 juillet 2022. 

L’exposition invite à un voyage inédit et singulier dans l’univers de la littérature et des étoffes d’ameublement au XIXe siècle. Vous allez découvrir des textiles décoratifs tissés, imprimés ou brodés ; ils étaient destinés aux tentures murales, rideaux et portières, bandeaux et écrans de cheminée, sièges et canapés, coussins, lits, paravents, tapis et moquettes. De nombreux écrivains s’y intéressèrent, aussi bien pour la décoration de leurs demeures que pour l’écriture de leurs romans.

 

 title=
Maison Braquenié, Moquette Petit émir XIXe siècle, moquette Wilton

Consulter le programme culturel de l'exposition 

  

Les étoffes chez les écrivains 

Honoré de Balzac, Victor Hugo, George Sand, Edmond et Jules de Goncourt, Émile Zola, Guy de Maupassant, comme Jean Cocteau plus tard, étaient particulièrement investis dans l’aménagement de leurs intérieurs. Cette présentation éclaire leur univers intime, reflet de leurs goûts et de la symbolique qu’ils y attachaient.

Les étoffes dans la littérature

Dans certains romans réalistes comme Le Cousin Pons, Bel-Ami, Au Bonheur des Dames, Nana ou La Conquête de Plassans, les écrivains parsèment leurs pages de descriptions d’intérieurs et de tissus d’ameublement ; ces derniers caractérisent une époque et un contexte social, campent des personnages et des décors, évoquent des sens et des sensations.

Une galerie de textiles, tactile, évoque la diversité des étoffes rencontrées au fil des pages : grâce à l’expérience du toucher, la percale, le sergé, la moire, la brocatelle, le damas, le velours d’Utrecht ou de Gênes, ou encore le lampas et le brocart n’auront plus de secret pour vous.

La place importante des métiers des étoffes dans les romans, favorisée par la révolution industrielle, lève un voile sur les manufactures, les grands magasins, le tapissier, la grisette, la blanchisseuse ou encore le vendeur.

Les œuvres de Chateaubriand dans les étoffes

Quant à François de Chateaubriand, il n’était pas intéressé par les tissus d’ameublement, mais utilisait le vocabulaire des étoffes pour tisser des métaphores en lien avec la nature dans ses écrits. Il a surtout vu certaines de ses célèbres œuvres — Atala, Les Martyrs et Les Aventures du dernier Abencerage — inspirer les beaux-arts et les arts décoratifs, dont des toiles à personnages ; vous pourrez en apprécier des exemplaires.

Certains ouvrages, documents, œuvres et archives textiles sont peu connus et rarement exposés, d’autres le sont pour la première fois.

À mi-chemin entre l’histoire littéraire et les arts décoratifs, la visite se poursuit dans le parcours permanent de la maison de Chateaubriand, où les textiles garnissent les murs et le mobilier dans l’esprit du XIXᵉ siècle. Découvrez en particulier la chambre de Chateaubriand et celle de Juliette Récamier, récemment rénovées avec des tentures rééditées à partir d’archives textiles des maisons Le Manach et Braquenié dans le cadre d’un mécénat de la maison Pierre Frey.

Une belle rencontre avec autre facette de la littérature, dans un monde textile riche et coloré !

 

Commissariat

Sophie Rouart, responsable du patrimoine de la Maison Pierre Frey.

Anne Sudre, responsable de l'unité de la conservation de la Maison de Chateaubriand. 

 

Consulter le catalogue de l'exposition

 

Informations pratiques 

De janvier à février

Du mardi au dimanche, de 10h à 12h et de 13h à 16h30 (dernière entrée à 16h).

En mars 

Du mardi au dimanche, de 10h à 12h et de 13h à 17h30 (dernière entrée à 17h). 

D'avril à septembre 

Du mardi au dimanche, de 10h à 12h et de 13h à 18h30 (dernière entrée à 18h).

Ouverture les jours fériés sauf les 25 décembre, 1er janvier.

Tarifs : 5 €, réduit 4 €, gratuit pour les moins de 18 ans

 Parure de lit Les Martyrs 1140x500px

Garniture de lit inspirée des Martyrs de Chateaubriand, toile imprimée, Manufacture de Rouen, vers 1820, coll. Maison de Chateaubriand

 

Visite-ateliers créatifs et de pratique artistique pour les enfants 

De 15h à 17h les dimanches : 

27 mars : Atelier « tapissier-décorateur » (à partir de 7 ans) 

3 avril : Atelier « crée ton motif » (à partir de 6 ans)

22 mai : Atelier « impression à la planche » (à partir de 6 ans)

29 mai : Atelier « écriture collective » (8-14 ans)

12 juin : Atelier « tapissier-décorateur » (à partir de 7 ans) 

26 juin : Atelier « impression à la planche » (à partir de 6 ans)

3 juillet : Atelier « impression sur étoffe » (tous âges)

 

Jauge limitée à 15 participants 

Réservation : 01 55 52 13 00 (de 14h à 16h) • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Ateliers d'écriture « Étoffes, littérature... et écriture »

Dans le cadre de l’exposition, la maison de Chateaubriand accueille l’écrivain Patrick Souchon pour un cycle de 4 ateliers d’écriture thématiques spécialement imaginés en résonance avec les différents thèmes abordés dans l’exposition.

Patrick Souchon propose aux participants d’explorer leur imaginaire et leur créativité en écho avec ces motifs, à la fois littéraires et textiles.

Premier atelier le samedi 29 janvier

En savoir plus

 

A voir aussi 

Cette exposition en complète une autre : « La littérature dans les Indiennes aux XVIIIe et XIXe siècles », au Musée de la Toile de Jouy jusqu’au 27 mars 2022, qui présente les toiles imprimées de thèmes littéraires et musicaux.

 

Coopération scientifique et partenariat 

Les deux expositions sont nées d’une coopération scientifique entre une maison d’écrivain (la maison de Chateaubriand), un éditeur de textiles d’ameublement (la maison Pierre Frey) et un musée des textiles (le musée de la Toile de Jouy).

 

Handicap

Galerie textile tactile accessible aux déficients visuels (mobiles).

 

Publication 

Étoffes et littérature. Les textiles dans la littérature au xixe siècle, dir. Sophie Rouart et Anne Sudre, Milan, Silvana Editoriale, 2022. 22 €.

 

logo Pierre Frey   Musée de la toile de Jouy   cropped facebook21