Calendrier

spectacle musical "Rêve de Nohant"
Dimanche 03 Avril 2022, 18:30
Clics : 359

nohant

 

Rêve de Nohant 

Concerts de musique romantique du XIXe siècle au tour de George Sand 

avec Sandrine Carpentier, Liliane Mazeron (metteur en scène et soprano) et Monica Molinaro (pianiste) et Jean-Paul Audrain (comédien) 

Sandrine Carpentier est une artiste éclectique qui s’est formée auprès de grandes personnalités musicales et est diplômée dans trois domaines artistiques : la flûte traversière, le chant et la direction de chœur. Elle a collaboré sur des projets avec l’Orchestre National d’Ile-de-France sous la direction d’Alexandre Grandé et David Lévi avec lequel elle a monté Renard et Pulcinella de Stravinsky et L’Enfant et les Sortilèges de Ravel. Mais sa passion pour l’opéra reste très présente également tout au long de son parcours. Elle dirige notamment les chœurs d’opéras de Purcell, Haendel, Gluck, Mozart, Bizet … ainsi que des chœurs d’opérettes d’Offenbach avec ses différents chœurs.

Rêve de Nohant

« Nous avons tous rêvé de ces soirées fabuleuses où la conjonction des arts s’inscrivait dans l’air et dans les arbres de Nohant par la présence même des illustres artistes, hôtes de George. Son admirable prose autobiographique qui est aussi musique les fait surgir d’un passé aventureux qui nous est, maintenant encore, une projection vers l’avenir.

           Et des rêves, de ceux du sommeil ou de ceux de « sa chère fantaisie », George en vit beaucoup et en écrit plus encore. Laissons-nous donc aller à ce voyage onirique où trois artistes – une trinité de « George » - se proposent d’être nos guides ; l’une chante, l’autre joue, « la » troisième… conte. Ainsi George nous apparaît-elle là, passionnée et lucide, généreuse et cynique, tendre et drue, au travers des mélodies que son rêve fait renaître.

           

           Souvenirs d’une vie ou correspondances poétiques, ainsi en est-il des airs anciens que lui chantait sa grand-mère, ainsi des harmonies sublimes nées sous les doigts de Liszt et de Chopin. Tantôt la musique fait naître les mots, tantôt les mots l’inspirent. Montons avec George dans la barque de son grand rêve humaniste que les chants, les rires et les passions mènent à un rivage inconnu. »

 

SANDRINE CARPENTIER

Sandrine Carpentier est une artiste éclectique qui s’est formée auprès de grandes personnalités musicales et est diplômée dans trois domaines artistiques : la flûte traversière, le chant et la direction de chœur. Elle a collaboré sur des projets avec l’Orchestre National d’Ile-de-France sous la direction d’Alexandre Grandé et David Lévi avec lequel elle a monté Renard et Pulcinella de Stravinsky et L’Enfant et les Sortilèges de Ravel.
Elle donne de nombreux récitals de mélodies (Poulenc, Debussy, Satie…) et lieder (Schumann, Schubert, Chopin, Liszt…) et propose des récitals à thèmes mêlant le chant et la poésie comme dans son spectacle « Cocteau et les femmes », mis en scène par le comédien Jean Paul Schintu, donné au Hall de la chanson à Paris - La Villette, à Clichy, à Aoste (Italie) pour l’Alliance française et à Riad (Arabie Saoudite) pour l’Ambassade de France.
Mais sa passion pour l’opéra reste très présente également tout au long de son parcours.
Elle dirige notamment les chœurs d’opéras de Purcell, Haendel, Gluck, Mozart, Bizet … ainsi que des chœurs d’opérettes d’Offenbach avec ses différents chœurs.

LILIANE MAZERON 

Après une solide formation musicale (CAPES de musicologie), Liliane MAZERON se consacre au chant. Gina Cigna, qui découvre son timbre et son talent si particulier, lui fait travailler les grands rôles du répertoire de colorature. Elle entre en 1983 dans la troupe de l’Opéra de Lyon, où elle chante entre autres, Titania dans Le songe d’une nuit d’été de Britten.
Elle s’est très tôt consacrée aussi à la mise en scène d’art lyrique (Dialogue des Carmélites de Poulenc, Jules César de Haendel, La chauve-souris de Johann Strauss, Peau d’âne de Michel Legrand).
Par ailleurs, amoureuse de la littérature, elle s’est faîte aussi une spécialité de la conjuguer avec l’opéra, en créant des spectacles comme par exemple un Dom Juan Molière/ Mozart, une Traviata A.Dumas/Verdi, une Madame Butterfly P.Loti/Puccini… C’est ce même intérêt qui l’a incitée à mêler mots et musique dans ce « Rêve de Nohant », où elle a convié la prose de George Sand et la musique de ses amis compositeurs.

MONICA MOLINARO


Études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) où elle a obtenu un premier prix de piano dans la classe de Dominique MERLET, et un premier prix de musique de chambre.
Au cours de sa carrière, Monica MOLINARO s’est produite en France et à l'étranger (Allemagne, Russie), à Paris, maintes fois à la salle Gaveau, à l'Eglise Américaine, au Théâtre de l'Ile Saint-Louis et dans divers festivals.
En duos, trios, quatuors, sextuors, Monica a joué avec des solistes de l'Ensemble MATHEUS et des orchestres de l'Opéra National de Paris, du Philarmonique de Radio-France, du
National de Lyon dont Michel MOLINARO, son frère, est cor solo. Dans le cadre du Duo RACHMANINOV, elle a également joué et approfondi le répertoire de la mélodie russe.
Elle a participé à l'élaboration d'un projet théâtral et musical, en adaptant un répertoire de musique romantique (Brahms, Grieg, Liszt, Rachmaninov…), pour La ballade de la geôle de Reading d'Oscar WILDE. Se produisant avec le comédien Jean-Paul AUDRAIN, elle a créé ce spectacle en 2013 au théâtre du Lucernaire à Paris. Une nouvelle version de ce spectacle tourne maintenant depuis avril 2017 (Oxford, Château de Valençay, Centre International de Musique de Roussigny…), avec à présent Les Dernières Œuvres pour piano de BRAHMS qui, font aussi l’objet de récitals comme par exemple à l’Eglise Américaine de Paris.

 

JEAN PAUL AUDRAIN

D’abord engagé au CDNEJ de Caen (Théâtre du Gros Caillou), il rejoint ensuite la Troupe du Théâtre de L’Epée de Bois (Les Justes, Hernani). Avec sa compagnie « L’Escarboucle », il a créé les « seul en scène », Colas Breugnon de Romain Rolland, Le Lieutenant Gustel de Shnitzler, Au bout du comptoir, la mer ! de Serge Valletti, ainsi que, Le Baron de Faeneste d’Agrippa d’Aubigné, Dom Juan de Molière, Dialogue avec mon jardinier de Henri Cueco.
Passionné de chant , Jean-Paul Audrain a abordé le théâtre musical, à L’ARCAL de Christian Gangneron (Baroque anglais), à L’Atelier Lyrique du Rhin (Ste Jeanne des abattoirs de B.Brecht) ; Il a chanté dans « Chance » d’Hervé Devolder, « Labiche-Offenbach » et « Scènes de ménage » (Ivan Morane) « Bourlingue » (Chants marins, mélodies françaises), « Tentative d’opérette en Dinguochine » (Valletti, Frantz Lehar) et Papageno dans « la Flûte enchantée » d’après Mozart au festival de Gavarnie.
Depuis sa création, en 2009, Jean-Paul a tourné le « De Profundis » d’Oscar Wilde adapté par Grégoire Couette-Jourdain, (suivi de « La Ballade de la Geôle de Reading » avec la pianiste Monica Molinaro.
Début 2022, il reprend son spectacle-cabaret, intitulé « Misogynie à part » avec le pianiste Yves Audard, spectacle (ajourné le 31 mars 2020…) qui fait la part belle à Brassens, et auquel il rend un hommage- anniversaire, avec un peu de retard indépendant de sa volonté.
Jean-Paul Audrain est également apparu à la télévision dans les séries policières « Navarro, Les Cordier, Quai n° Un, Commissaire Moulin » et au Cinéma dans des films de E.Rochant, A.Zeitoun, B.Tavernier et Kad Mérad.

 

Réservation obligatoire :

01 55 52 13 00 (de 14h à 16h)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tarifs : TP 8€/TR 6€

Lieu Maison de Chateaubriand
Département des Hauts-de-Seine