Ateliers

Pendant cette période particulière, la Maison de Chateaubriand vous propose de quoi occuper vos enfants. Coloriages, livret jeux, activités créatives...Venez au musée depuis chez vous ! 

Ateliers d'écriture 2019-2020

 

Pour cette nouvelle saison, le Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups – parc et maison de Chateaubriand vous propose 2 cycles d’ateliers d’écriture :

 

Cycle 1

« Poésie : la parole claire »

  • en novembre et décembre 2019
  • cycle de poésie en 6 séances suivies
  • ateliers conçus et animés par le poète Fred Griot

En savoir plus

  

Cycle 2

« Une maison pour des vies imaginaires »

  • de janvier à juin 2020
  • cycle de 6 séances indépendantes, un samedi par mois
  • ateliers conçus et animés par Laurence Verdier, auteur et artiste
  • deux horaires au choix (chaque atelier est donné deux fois dans la même journée) : de 10h à 13h ou de 14h à 17h

En savoir plus

 

Pour les 2 cycles :

Inscriptions à partir du lundi 7 octobre 2019 à 10h, de préférence par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Merci de préciser :

- vos nom et prénom
- votre numéro de téléphone portable
- votre ville de résidence
- pour le cycle 2 (ateliers indépendants) : votre choix d’horaire (10h-13h ou 14h-17h)


Cycle 1 : Le projet Chateaubriand #3

« Poésie : la parole claire »

Ateliers conçus et animés par Fred Griot, poète

 

La maison de Chateaubriand propose pour la troisième fois un cycle de 6 ateliers d’écriture suivis, animé par un auteur contemporain et intitulé « Le projet Chateaubriand », dont l’objectif est d’écrire un texte finalisé qui sera publié par la maison de Chateaubriand.

Cette troisième édition est dédiée à la poésie, et fera l'objet d'une restitution publique dans le cadre du Printemps des poètes, le dimanche 22 mars 2020.

Animé par le poète Fred Griot (www.fgriot.net), ce cycle de 6 ateliers d’écriture propose une immersion dans la poésie.

Par la rencontre avec l’auteur, le partage d’expérience et l’échange, par le choix de quelques thèmes concrets, il s’agira pour chaque participant d’amener – ou de développer – son écriture vers la poésie.

De se connecter à ses sensations pour les exprimer de façon concise, dans une écriture simple, claire, compréhensible, malgré la réputation de la poésie d’être parfois un peu difficile d’accès.

Objectifs :

- s’ouvrir à la poésie : en écrire, en lire, en écouter… comprendre ses spécificités ;

- créer quelques poèmes, qui constitueront un recueil collectif publié par la maison de Chateaubriand et seront mis en voix pour le Printemps des Poètes en mars 2020.

 

L'inscription se fait pour le cycle complet des 6 ateliers.

 

Dates et horaires des séances du cycle « Poésie : la parole claire »

Samedi 9 novembre 2019 de 10h à 13h

Samedi 16 novembre 2019 de 10h à 13h

Samedi 23 novembre 2019 de 10h à 13h

Samedi 30 novembre 2019 de 10h à 13h

Samedi 7 décembre 2019 de 10h à 13h et de 14h à 17h

 

Informations pratiques

Durée de chaque atelier : 3 heures

Les 2 derniers ateliers auront lieu le même jour, entrecoupés d’une pause déjeuner conviviale (repas non fourni).

Public : adultes

Nombre de participants : 5 à 8 personnes maximum, inscrites obligatoirement pour l’ensemble du cycle

Tarif (pour le cycle complet) : 30 € ; tarif réduit : 20 € (*)

(*) abonné du musée, personne en situation de handicap, demandeur d’emploi, titulaire des minima sociaux (RSA, allocation parents isolés, allocation personnalisée d’autonomie, aide sociale de l’État pour les réfugiés), association des amis des musées départementaux, enseignant, guide-conférencier, membre de l’ICOM ou de l’ICOMOS, code promo

Inscriptions à partir du lundi 7 octobre 2019 à 10h, de préférence par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Merci de préciser :

- vos nom et prénom
- votre numéro de téléphone portable
- votre ville de résidence

Renseignements et réservations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 01 55 52 13 00

  

Fred Griot

fred griot DSC0939bw 

© Thomas Deschamps

Poète, interprète, Fred Griot mène un travail de lang depuis toujours, en poésie et prose, via l’écrit… mais aussi par le trait, la trace, le web… l’édition… et la voix (dont le trio parl#).

Il a publié une quinzaine de livres, parmi lesquels : la plui, book 0, Refonder (éditions Dernier Télégramme), cabane d’hiver, Visions, Via et du seul s’enfoncer (éditions publie.net), plateau (éditions Maelström)…

Il a également enregistré trois disques, créé plusieurs spectacles et donné des concerts, notamment dans le cadre des festivals Banlieues Bleues et Jazz à Vienne.

Il a effectué de nombreuses lectures et résidences, à Paris (Maison de la Poésie, Radio France, Philharmonie de Paris), Lyon, Marseille, Prague, Bratislava, Budapest, Bruxelles, Québec (Maison de la littérature de Québec), Moscou (Institut Français de Moscou)…, et participé à de nombreux festivals de poésie et de littérature.

Il a collaboré avec les artistes François Bon, Laurence Vielle, Yan Allegret, Denis Charolles, Pierre Nadaud, Thierry Balasse, Thomas Deschamps, Antoine Le Ménestrel… 

Il a participé aux éditions publie.net et au site remue.net pendant plusieurs années. 

Il a également été chargé de cours « écriture et édition numérique » en université (masters 2 Sorbonne, Poitiers), et animé de nombreux ateliers « écriture et mise en voix ».

Il a voyagé souvent seul, à pied ou en train presque toujours.

Quand il n’écrit pas, il dirige un réseau de professionnels de la grimpe et de la hauteur.

N’ayant pas abouti, écrit toujours, aggrave, enfonce le clou.

Et tout le reste sur www.fgriot.net.


Cycle 2 : « Une maison pour des vies imaginaires »

Ateliers conçus et animés par Laurence Verdier, auteur et artiste

 

Au cours de ces ateliers, l’artiste auteur Laurence Verdier invite chacun des participants à s’approprier la maison de Chateaubriand et son parc (les œuvres, les objets, les arbres…) avec son propre imaginaire.

À ouvrir sa sensibilité et se nourrir du regard des autres.

On fera confiance au hasard, à la manière très mystérieuse dont un auteur choisit un objet « qui lui parle » et celle encore plus étrange dont une œuvre trouve sa « voix », éclairée par les mots de l’auteur.

On n’aura pas besoin de vérités, on se laissera dériver.

On inventera, au sens de ce mot donné par Pascal Quignard : inventer, In Veniere : laisser venir.

Chaque séance sera ponctuée de jeux littéraires et de lectures venant en contrepoint du thème proposé.

 

Chaque atelier est indépendant ; il est possible de réserver pour un ou plusieurs ateliers

Deux horaires au choix (chaque atelier est donné deux fois dans la même journée) : de 10h à 13h ou de 14h à 17h

 

Dates et thèmes des séances du cycle « Une maison pour des vies imaginaires »

 

  • Samedi 25 janvier 2020

Des bijoux pour Chateaubriand

Les bijoux sont des objets bavards. Nous miserons sur leurs indiscrétions pour inventer une vie et des secrets à Chateaubriand et Juliette Récamier. Nous imaginerons leur cassette à bijoux – aux XVIIIe et XIXe siècles, une main baguée valait une carte de visite ! – et donnerons la parole à ces « précieux » à la façon de Sophie Calle.

 

  • Samedi 15 février 2020

Ce que je sais de Louise de Vilmorin

Constituer sa palette d’écrivain en choisissant ses couleurs avec des mots glanés dans l’exposition consacrée à Louise Vilmorin. Pour dessiner une première esquisse de Louise, se rappeler que nous sommes avant tout constitués de fictions. Choisir une année dans la biographie de Louise de Vilmorin au hasard, sur un coup de dé, et écrire ce personnage avec des questions plutôt qu’avec des réponses.

 

  • Samedi 14 mars 2020

Une sœur

S’imaginer une sœur. La vraie, celle de son voisin, celle de sa concierge, son double. Trouver dans la maison de Chateaubriand des indices pour la faire surgir. Cette statue qu’elle aime tant. Ce siège sur lequel elle rêve. Convoquer l’enfance, les rires et les jeux. Installer le tout sur une balançoire et laisser l’histoire se construire, d’avant en arrière.

 

  • Samedi 25 avril 2020

Voyage-voyage

À partir d’une déambulation dans la maison, faire collecte de mots, d’objets, de peintures, afin de créer et fabriquer des cartes postales. Puis imaginer l’endroit où l’on voudrait vivre, trouver un destinataire et lancer la correspondance !

 

  • Samedi 30 mai 2020

Rupture(s)

Lors de la rupture amoureuse, les objets sont dépouillés de leur ancienne splendeur, leur éclat s’incise ou se ternit, leur aura prend une tout autre puissance. En s’appuyant sur des extraits de Rupture(s) de Claire Marin, de La femme rompue de Simone de Beauvoir, sélectionner des objets ou des œuvres dans la maison pour explorer ce qui est perdu avec la rupture amoureuse et déployer le pouvoir des objets sur notre vie intime.

 

  • Samedi 20 juin 2020

Ce que les arbres savent de nous

Inventer sa propre forêt, trouver un ailleurs, une extra-territorialité. Puis déambuler dans le parc, aller à la rencontre de la forêt pour trouver un arbre, pas n’importe lequel, un arbre qui saurait nous écouter et à qui l’on pourrait se confier. Lui raconter ce que seul un arbre peut accueillir, à la manière de Laetitia Dosch s’adressant à son cheval…

   

Informations pratiques

Durée de chaque atelier : 3 heures

Deux horaires au choix (chaque atelier est donné deux fois dans la même journée) : de 10h à 13h ou de 14h à 17h

Public : adultes

Nombre de participants par atelier : 14 personnes maximum

Tarif (pour chaque atelier) : 6 € ; tarif réduit : 4 €

Cahier et stylo fournis

Inscriptions à partir du lundi 7 octobre 2019 à 10h, de préférence par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Merci de préciser :

- vos nom et prénom

- votre numéro de téléphone portable

- votre ville de résidence

- pour quel horaire vous souhaitez réserver (10h-13h ou 14h-17h)

Renseignements et réservations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 01 55 52 13 00

 

En savoir plus sur Laurence Verdier

 

Ateliers d'écriture 2018-2019

 

Pour cette nouvelle saison, le Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups – parc et maison de Chateaubriand vous propose 2 cycles d’ateliers d’écriture :

 

Cycle 1 :

8 séances indépendantes, d’octobre 2018 à mai 2019, un samedi par mois

Deux horaires au choix (chaque atelier est donné deux fois dans la même journée) :

- de 10h à 13h
- de 14h à 17h

Ateliers conçus et animés par Bertrand Runtz, écrivain, sculpteur sur papier et photographe

 

Cycle 2 :

Écriture d’un texte finalisé en 6 séances suivies, en mai et juin 2019.

 


Cycle 1 : « De la littérature à soi »

S’exiler en littérature pour s’ouvrir au monde

Ateliers conçus et animés par Bertrand Runtz, écrivain, sculpteur sur papier et photographe

 

La lecture, tout comme l’écriture se trouvent curieusement être à la fois voyage intérieur et exil intérieur. On écrit seul. On lit seul.

Il y a là quelque chose de paradoxal, s’extraire du monde afin de le mieux saisir…

Lire, écrire, telles les deux faces d’une même pièce qui se joue à huis clos.

Lire, écrire, afin de découvrir son île intérieure…

Les ateliers menés par Bertrand Runtz chercheront à questionner et mettre en évidence ce qui à travers la littérature et ceux qui la font peut nous parler et nous ramener à nous, notre part commune d’humanité. Ce qui au-delà des différences d’époques et de circonstances, de langue, fait écho en nous et peut faire tremplin à notre propre imaginaire. 

Pour ce faire, il convoquera Chateaubriand jusque dans l’exil de son tombeau de l’île du Grand-Bé, mais aussi le Napoléon Bonaparte écrivain, Daniel Defoe, ainsi que de nombreux autres auteurs, passés ou contemporains, romanciers, poètes, nouvellistes, mémorialistes, diaristes, et même compositeurs de chansons…

Chaque séance sera ponctuée de jeux littéraires et de lectures venant en contrepoint du thème proposé.

 

Chaque atelier est indépendant ; il est possible de réserver pour un ou plusieurs ateliers

Cahier et stylo fournis

 

Dates et thèmes des séances du cycle 1

 

  • Samedi 27 octobre 2018

Mémoires du Grand-Bé

La mort n’est-elle pas l’ultime forme d’exil ? Et l’écriture, bien qu’elle-même exil intérieur, une tentative d’y échapper ? Une main tendue par-dessus le gouffre du temps et du tombeau ?

Par-delà la mort, Chateaubriand continue à écrire et nous parle de ce qu’il voit…

 

  • Samedi 17 novembre 2018

En campagne

Profitant de l’exposition autour de Napoléon à la maison de Chateaubriand, nous retrouverons Bonaparte en pleine bataille. Alors que le canon tonne autour de lui, que les hommes meurent, son esprit bat la campagne. N’ayant jamais totalement abandonné son premier amour de jeunesse, la littérature, il pense au chapitre d’une nouvelle qu’il est en train d’écrire…

 

  • Samedi 15 décembre 2018

L’objet voyageur

Exilé dans sa chambre à la suite d’un duel, Xavier de Maistre nous propose dans son Voyage autour de ma chambre le récit d’un voyage vertical plutôt qu’horizontal. Une déambulation dans la maison et l’exposition autour de Napoléon sera l’occasion de choisir un objet pouvant voyager dans une poche, une malle, et lui faire raconter sa vie, ses aventures et mésaventures…

 

  • Samedi 12 janvier 2019

Lettres amoureuses

Dans sa nouvelle de jeunesse Dialogue sur l’amour, Napoléon s’adressant à son ami Des Mazis s’acharne à dénigrer le sentiment amoureux : « Je le crois nuisible à la société, au bonheur individuel… » Pourtant, quelques années plus tard, le même Napoléon écrit avec flamme : « Vivre dans une Joséphine, c’est vivre dans l’Élysée. Baiser à la bouche, aux yeux, sur l’épaule, au sein, partout, partout ! » Que pourrait lui répondre l’ami Des Mazis ?

 

  • Samedi 9 février 2019

Portraits croisés

En 1809, le peintre Girodet met la touche finale au fameux portrait de Chateaubriand, troublant par sa similitude (tel un reflet inversé) avec celui de Napoléon exécuté en 1804 par François Gérard. Napoléon devait en concevoir une grande jalousie. Mais finalement, les deux hommes qui n’ont jamais réellement su se parler de leur vivant ne poursuivent-ils pas aujourd’hui encore un dialogue posthume, par portraits interposés ?

 

  • Samedi 23 mars 2019

Robinsonnades

Dans sa nouvelle de jeunesse Les réfugiés de la Gorgona, Napoléon met en scène un personnage qui vit en « Robinson » sur une île : « Je m’endormis dans ces idées et l’on peut croire que je m’égalai plusieurs fois à Robinson Crusoé. Comme lui j’étais roi dans mon île. » Ce texte sera prétexte à imaginer une Robinsonnade rocambolesque.

 

  • Samedi 13 avril 2019

Une histoire en boîte

Nous avons tous plusieurs vies, de l’enfance à la vieillesse, qui finissent par n’en former plus qu’une seule. Tout comme un livre, sous sa couverture, contient plusieurs chapitres… Napoléon conçut le projet d’une bibliothèque portative pour ses déplacements sur le modèle des bibliothèques jacobites, des boîtes en forme de livre pouvant contenir plus d’une trentaine d’ouvrages de toutes sortes… Qu’en serait-il d’un texte composé à la manière de l’une de ces boîtes ?

 

  • Samedi 25 mai 2019

Les fantômes du passé

Chateaubriand connut bien des exils. L’un d’entre eux fut, à n’en pas douter, sa petite chambre d’enfant sous les combles, loin de tout, au château de Combourg et le souvenir des nuits qu’il y passa. Avec pour toute compagnie le fantôme à la jambe de bois qui claudiquait dans les courants d’air et le chat noir emmuré derrière les pierres froides... Mais si les fantômes nous hantent, ne sont-ils pas eux-mêmes hantés ?

  

Informations pratiques

Durée de chaque atelier : 3 heures

Public : adultes

Nombre de participants par atelier : 14 personnes maximum

Tarif (pour chaque atelier) : 6 € ; tarif réduit : 4 € (sous réserve de modification)

Renseignements et réservations : 01 55 52 13 00 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscriptions à partir du lundi 24 septembre à 9h

Merci de préciser quel horaire vous souhaitez réserver (10h-13h ou 14h-17h)

 

 

En savoir plus sur Bertrand Runtz

 


« De la littérature à soi ». S’exiler en littérature pour s’ouvrir au monde

par Bertrand Runtz

 

Vivez les ateliers (presque) en direct en feuilletant le carnet de bord de Bertrand Runtz !

Le déroulé des séances, les extraits lus, les références bibliographiques et, en bonus, les textes écrits par Bertrand Runtz à l'occasion des ateliers !

 

CarnetdebordBRuntzCouverture

 


Cycle 2 : Le projet Chateaubriand #2

« Péripéties romantiques »

Ateliers conçus et animés par Isabelle Buisson, autrice

 

La maison de Chateaubriand propose pour la seconde fois un cycle de 6 ateliers d’écriture suivis, animé par un auteur contemporain et intitulé « Le projet Chateaubriand », dont l’objectif est d’écrire un texte finalisé qui sera publié par la maison de Chateaubriand.

 

Thématique 2019 : « Péripéties romantiques »

Le thème de cette seconde édition est le romantisme, d’hier et d’aujourd’hui

Au fil des ateliers, conçus et animés par Isabelle Buisson, autrice, il s’agira pour vous d’écrire un texte cohérent et narratif, à l’éclairage de 6 ateliers d’écriture suivis, selon un découpage préétabli en 5 phases, ayant pour grand thème l’amour romantique, néo-romantique et post-romantique.

Ce découpage sera là comme un canevas pour vous aider et vous encadrer, vous aurez cependant tout le loisir de le transgresser. 

Au cours de ces 5 phases d’écriture, vous rédigerez une présentation, écrirez des dialogues, décrirez un paysage, imaginerez une contrainte psychologique, raconterez des retrouvailles et écrirez des monologues intérieurs.

Pour vous accompagner, vous ferez confiance à Ariane Charton, Alfred de Musset, François-René de Chateaubriand, Mme de Staël, Annik Mølmen Bonnenfant et Richard Lindner.

Une 6e et dernière séance sera consacrée au retravail de votre texte pour l’amener au meilleur de lui-même, avec transmission d’outils d’autonomisation.

L'inscription se fait pour le cycle complet des 6 ateliers.

 

Dates et horaires des séances du cycle 2

Samedi 11 mai de 10h à 13h

Samedi 18 mai de 10h à 13h

Samedi 1er juin de 10h à 13h

Samedi 15 juin de 10h à 13h

Samedi 29 juin de 10h à 13h et de 14h à 17h

 

Informations pratiques

Durée de chaque atelier : 3 heures

Les 2 derniers ateliers auront lieu le même jour, entrecoupés d’une pause déjeuner conviviale (repas non fourni).

Public : adultes

Nombre de participants : 5 à 8 personnes maximum, inscrites obligatoirement pour l’ensemble du cycle

Tarif (pour le cycle complet) : 30 € ; tarif réduit : 20 € (*)

(*) abonné du musée, personne en situation de handicap, demandeur d’emploi, titulaire des minima sociaux (RSA, allocation parents isolés, allocation personnalisée d’autonomie, aide sociale de l’État pour les réfugiés), association des amis des musées départementaux, enseignant, guide-conférencier, membre de l’ICOM ou de l’ICOMOS, code promo

Renseignements et réservations : 01 55 52 13 00 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Isabelle Buisson

Née en 1971, Isabelle Buisson est écrivain. Elle écrit des nouvelles, des romans, des chansons et des pièces de théâtre. Elle dirige depuis 2004 Les Ateliers d’Écriture à la Ligne, association culturelle de pratiques artistiques autour de la littérature.

Transmettre sa culture littéraire et donner envie de lire lui apporte beaucoup de joie et de plaisir.

Parmi ses publications :

• Roman : Pour la beauté du geste, Librinova, 2018.

• Poésie et nouvelles : La trentaine amère, Editions Cactus Inébranlable, 2014 ; À fleur de peau, Autrement, 2005 ; Routine organique (nouvelles), Cyéditions, 2003 ; Les Règles, Les Moments Littéraires, 2002 ; La Pluie et L’heure du bain, Les hésitations d’une mouche, 2002 ; Les Sarcoptiques, La femelle du requin, 2002 ; Les Ktas, préfacé par Jean-Pierre Abraham, 1999 ; Matrice, Décharge, 1999.

En savoir plus

Ateliers d'écriture 2018-2019

Le programme des cycles d'ateliers d'écriture de la saison 2018-2019 est en cours de préparation.

Le programme détaillé sera disponible en septembre.

Comme durant la saison 2017-2018, deux expériences d’écriture différentes et complémentaires vous seront proposées, sous un format et avec des intervenants que vous découvrirez à la rentrée !

 

Cycle 1

Cycle d’ateliers indépendants à suivre sans contrainte au gré de vos envies.

Ce cycle débutera en octobre 2018 et s'achèvera en mai 2019.

Cycle 2

Cycle suivi de six séances vous invitant à écrire et finaliser un texte.

Ce cycle se tiendra au printemps 2019.

 

En attendant, vous pouvez vous replonger dans l'ambiance des ateliers en consultant la rubrique Vie des ateliers, où vous pourrez piocher quelques idées de lectures.

 


Vie des ateliers

 

Cycle 1 de la saison 2017-2018

 

« Ce qui se déplace en nous »

Chaque mois, Anne Savelli a entraîné les participants sur des chemins d’écriture traversés par le thème du voyage.

À l’automne, l’itinéraire a commencé par une déambulation littéraire dans le parc et dans la maison, où chaque escale fut le décor d’une lecture inspirée... et inspirante pour un retour en enfance avec son héros préféré campé dans un lieu à écrire.

« Je suis la fée des bois
Volant chaque soir
Autour des arbres noirs
Regardant à chaque fois
Où mes ailes se posent. [...] » (texte écrit par Tricia)

Suivirent les préparatifs du voyage, auquel on rêve et qui un jour s’accomplit.

« [...] Je me lève. La chambre est froide. J’enfile ma laine polaire posée sur une chaise. Je me mets à rêver du traîneau et de l’attelage à douze chiens, des guides aux pommettes écarlates, aux yeux bridés, du compagnon avec qui je partirais. Car nous serions deux, peut-être avec des amis. [...] » (texte écrit par Catherine)

Le voyage s’est poursuivi avec une plongée dans l’imaginaire, espace aux contours mobiles ici stimulé par les murs de la maison où Sophie Kitching encore exposait ses Nuits Américaines.

« [...] Sur la surface du mur animé par la lune qui tremble, le "e" bleu mauve a entendu la supplique du vent.
Le e de ciel, le e de cime, le e de mer,
Et ceux de lumière, et de cieux, et de déserts
Ont fait un pointillé…
… Et le vent qui guettait a fendillé le mur selon le pointillé
… et puis s’est introduit. [...] » (texte écrit par Irène)

L’hiver s’est ensuite installé. Les décors se sont succédé. Ici un univers cadré, décrit à l’aide d’une anaphore, avant que d’avancer dans le noir tous sens éveillés.

« [...] Sans bruit, il ondule entre les objets familiers auxquels la nuit donne une présence irréelle. Il traverse la masse sombre et duveteuse du tapis, jungle de coton aux inextricables branches cotonneuses. L’une des chaises se dresse devant lui telle la silhouette d’un temple mystérieux. Devant l’immense autel mural, il se prosterne, son corps comme dévertébré, ivre de chaleur et de contentement. [...] » (texte écrit par Anne-Cécile)

Là un décor rythmé par une singulière ponctuation.

Plus loin un personnage portraituré en creux par la description des lieux propres à son histoire.

« Cette maison en bois, tu la construis à partir d’un séchoir à tabac. Tu numérotes chaque tuile, chaque poutre afin de bâtir la structure sur ton propre terrain. Un terrain boisé rempli de bruyère. [...] » (texte écrit par Bernadette)

En février, il fut question de vitesse et de photographies, de mouvement et d’immobilité. De voyage en train. 14 participants, 14 voyages imaginés à partir d’impressions nées de descriptions photographiques.

Tout au bout du quai, chaque participant lut une phrase de son texte. Anne enregistra.

Vous êtes invité à écouter...

 

De ce souvenir sonore à « l’écoute du monde », il n’y avait qu’un pas, franchi en mars avec Chateaubriand en Amérique découvrant les « chants primitifs de la nature », et de singulières histoires de bruiteur de cinéma mêlant les mots écrits aux images d’un film imaginé bruité à l’aide de toutes sortes de surprenants objets.

En avril, il fut question de rencontres de voyage. Dans une gare, un aéroport, un port, une salle d’embarquement... et même dans les rayons d’un supermarché (voyage du quotidien moderne ?). De ces rencontres étonnantes ou prévues, fugaces ou récurrentes, superficielles ou plus intimes, rêvées ou éprouvées qui toute vie jalonnent.

« Les passagers, à bord d’un vaisseau, offrent une société différente de celle de l’équipage : ils appartiennent à un autre élément ; leurs destinées sont de la terre. [...] » (Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe)

Puis le parcours se fit plus intérieur. Entre vie et survie. Entre ce qui bouge en nous et ce qui nous vient du dehors.

« Le vivant : univers pas compartimenté. Les hiérarchies faites d’importances je sens petite déterminée c’est une erreur. » (Albane Gellé, Bougé(e), Seuil, 2009)

Un voyage intérieur fait d’apprentissages multiples et multiformes.

Durant la dernière étape, il fut question de traces, de souvenirs du voyage. De l'empreinte des lieux sur soi.

 

 

Quelques ouvrages feuilletés au fil des ateliers...

 

« Écrivains voyageurs » (23/09/2017)

  • Yokô Ogawa, La Bénédiction inattendue (Actes Sud, 2007)
  • Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1849-1850)
  • Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem (1811)
  • Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes (1913)
  • Emily Brontë, Les Hauts de Hurlevent (1847)
  • Peter Brook, L’Espace vide (Le Seuil, 1977)
  • Albert Londres, Marseille, porte du Sud (1927)
  • Serge Rezvani (passage écrit par sa femme Lula), Le Testament amoureux (Le Seuil, 1984)
  • Colette, La Naissance du jour (1928)
  • Chateaubriand, Atala (1801)
  • Violette Leduc, La Chasse à l’amour (Gallimard, 1973)
  • Alain Roger, Court traité du paysage (Gallimard, 1997)
  • Lucien Suel, Ni bruit ni fureur (La Table ronde, 2017)

« Se préparer au voyage » (21/10/2017)

  • Xavier de Maistre, Voyage autour de ma chambre (1794)
  • Blaise Cendrars, Mon voyage en Amérique (Fata Morgana, 2003)

« De l’imaginaire » (25/11/2017)

  • Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1849-1850), livre III, chapitres 1 et 2
  • Mona Chollet, La tyrannie de la réalité (Calmann-Lévy, 2004)
  • Georges Perec, Espèces d’espaces (Galilée, 1974)

« Entrer et sortir du cadre » (16/12/2017)

  • Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1849-1850), livre VI, chapitre 2
  • Joachim Séné, C’était (publie.net, 2012)
  • Georges Perec, Un homme qui dort (1967)
  • Raymond Carver, Demandeur d’emploi (titre original : Looking for Work, 1983)

« Décor(s) » (13/01/2018)

  • Julien Maret, Ameublement (José Corti, 2014)
  • Anne Savelli, Franck (Stock, 2010)
  • Georges Perec, Un homme qui dort (1967)

« Trajet(s) » (03/02/2018)

  • François Bon, Paysage fer, avec des photographies de Jérôme Schlomoff (L’Amourier, 2000)
  • François Bon, En voiture, écritures automobiles (publie.net, 2011)
  • Virginie Gautier et Renaud Buénerd, À l’approche (Les éditions du Chemin de fer, 2017)
  • Anne Savelli, Fenêtres Open space (Le mot et le reste, 2007)

« À l’écoute du monde » (10/03/2018)

  • Chateaubriand, Atala (1801)
  • Christine Montalbetti, Le bruiteur (P.O.L, 2017)
  • Pierre Ménard, Comment écrire au quotidien (publie.net, 2018)
  • Jean-Luc Sarré, Les journées immobiles (Flammarion, 1991)

« Rencontres » (14/04/2018)

  • Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (1849-1850), livre VI, chapitre 2
  • Albert Londres, Marseille, porte du Sud (1927)
  • Martine Sonnet, Montparnasse monde (Le temps qu’il fait, 2011)
  • Jérôme Game, Salle d’embarquement (Editions de l’Attente, 2017)
  • Françoise Héritier, Au gré des jours (Odile Jacob, 2017)
  • Françoise Héritier, Le sel de la vie (Odile Jacob, 2012)

« Parcours intérieur » (19/05/2018)

  • Marianne Rubinstein, Detroit, dit-elle (Gallimard, « Verticales », 2016)
  • Albane Gellé, Bougé(e) (Seuil, 2009)
  • Brigitte Giraud, J’apprends (Stock, 2005)

« Souvenir du voyage » (16/06/2018)

  • François Bon, Sortie d'usine (Editions de Minuit, 1982)
  • Jérôme Game, Salle d'embarquement (Editions de l’Attente, 2017)
  • Olivier Cadiot, Histoire de la littérature récente, 2 vol. (P.OL, 2016-2017)

 

 

Cycle 2

 

« Des nouvelles de Chateaubriand ? »

« Le monde entier est un théâtre,
Et tous, hommes et femmes, n’y sont que des acteurs ;
Ils ont leurs sorties et leurs entrées,
Et chacun dans sa vie a plusieurs rôles à jouer,
Dans un drame à sept âges. »

Comme les sept étapes de la vie de l’homme exposées par Jacques à l’acte II, scène 7 de la pièce de William Shakespeare, Comme il vous plaira (1599), ils sont 7.

Sept « écrivants » qui, de février à avril 2018, ont participé au nouveau cycle d’ateliers d’écriture d’une nouvelle : Anne-Cécile, Christophe, David, Isabelle, Marie, Max et Nadia.

Guidés par Anne-Florence pour parfaire la composition de leur nouvelle, tous ont poursuivi avec application l’écriture d’une histoire.

Qui se laissant porter par un lointain et impossible amour de Chateaubriand, qui par un road movie intrigant.

Au détour d’autres lignes, l’on a été interpelé par un singulier petit livre jaune posé sur un banc du parc de la Vallée-aux-Loups. Plus loin, ne serait-ce pas Chateaubriand écrivant dans la tour Velléda ?

Dans un autre parc, l’on a croisé un mystérieux homme en noir de bien étrange allure.

Ailleurs, les murs blancs d’un hôpital. Là, un salon rempli de convives dont on a découvert les visages et le jeu au fil de l'écriture.

 

Les histoires sont désormais achevées. Le recueil est en préparation...

Patience !

 

Bandeau cycle 2 72dpi

© CD92/Vincent Lefebvre-Olivia Sanchez

  

Vous aimez lire et partager votre plaisir de la lecture ? Venez participer à une lecture à voix haute !

Département des Hauts-de-Seine